Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Amour Amor

Poèmes d'Aurélia Lanneau

Articles avec #mucoviscidose catégorie

Publié le par Aurélia Lanneau
Publié dans : #mucoviscidose

Et tu marches dans la nuit 
Le cœur rempli d’espoir
Tu crois en tes rêves
Tous remplis de lumière
Qui t’éclaire
Sur ton chemin
Et tu cours vers la liberté
Celle que tu cherches
Depuis toujours
Celle qui t’a été arrachée
Lorsque tu es née 


Putain de maladie 
Elle t’a volé ta vie
Ta jeunesse 
Ton enfance 
Ton innocence 


Tu es entourée d’amour
Tu es plus forte
Tu es grandie
Tu te sens prête
Le combat peut commencer


Débranchez-moi
Je veux l’affronter seule
Lui montrer qu’elle n’est rien
Face à une enfant


Et tu te débats dans ton lit
Et tu cries sans un bruit


Affaiblie tu ne peux plus rien faire 


La maladie a gagné une vie ce soir 
Mais nous n’avons pas perdu la guerre 
Ensemble nous sommes plus forts
Ensemble nous la vaincrons cette mucoviscidose ! 

 

Aurélia Lanneau – décembre 2012

Lire la suite

Publié le par Aurélia Lanneau
Publié dans : #mucoviscidose, #mort, #espoir

Enfance gâchée par un gène abîmé

Une poussière qui vient tout décimer

Tes poumons s’essoufflent

Ton corps tout entier a mal

Tu es si jeune, tu es si fort

Tu te bats contre la mort

Tous les jours sans répit

 

Etrange bataille que la tienne

Tu combats ton propre corps

Tu lui en veux de mal fonctionner

Tu lui en veux de pourrir tes journées

Séance de kiné, médoc à avaler

Inhalateur sur le nez, toux répétées

Tu voudrais un peu de liberté

Ne pas te couvrir pour sortir

Sauter dans les flaques et rire

 

Alors donnez lui votre souffle

Courez tant que vous pouvez

Pour faire avancer la recherche

Pour améliorer sa vie

Courez sans réfléchir

La muco, on va l’anéantir !

 

 

Aurélia Lanneau - Juin 2009

Lire la suite

Publié le par Aurélia Lanneau
Publié dans : #amour, #mucoviscidose, #mort

Petite fleur à peine éclose

Entre les massifs, tu t’ouvres

Tu illumines les alentours

Ta chaleur m’enveloppe

Je me sens si bien près de toi

Tu me réconfortes de ta présence

 

Je viens chaque matin après la rosée

Je te caresse du regard

Tu te mets à danser dans un souffle léger

Tu serais prête à me donner ta vie

A te couper les jambes

Juste pour me rendre heureux

 

Petite fleur tu es si belle quand tu te mets à danser

Le vent s’engouffre sous tes pétales dorés

Petite fleur, si douce, pas d’épine sur ton corps

Tu n’as pas peur des autres ni même de la mort

 

La fin était proche, tu le savais

Tu m’as donné tout ton amour

Ta joie de vivre, des souvenirs,

Maintenant fanée, je n’ai plus de doute

La vie est tellement courte

Sous un verre je t’ai couché

Auprès de mon lit, je continue à t’aimer

 

Petite fleur tu es si belle quand tu te mets à danser

Le vent s’engouffre sous tes pétales dorés

Petite fleur, si douce, pas d’épine sur ton corps

Tu n’as pas peur des autres ni même de la mort

 

Ma rose blanche, mon éternité

Je ne t’oublierai jamais

Tu brilleras dans mon cœur, dans mes pensées

Tu resteras mon soleil, ma force d’exister

 

Petite fleur tu es si belle quand tu te mets à danser

Le vent s’engouffre sous tes pétales dorés

Petite fleur, si douce, pas d’épine sur ton corps

Tu n’as pas peur des autres ni même de la mort

 

 

Aurélia Lanneau - Novembre 2007

Lire la suite

Hébergé par Overblog