Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amour Amor

Poèmes d'Aurélia Lanneau

Publié le par Aurélia Lanneau
Publié dans : #deception, #mort, #espoir

Je serai allongée sur le lit, livide,

Tu prendras peur, pensant le pire

Que crois-tu ? Le pire c’est avec toi que je l’ai vécu.

Je me suis offert un peu de liberté

M’échapper de toutes les horreurs que tu me faisais

La mort m’a ouvert ses bras

Elle m’a aimée, m’aimera

J’avais peur près de toi, si froid toutes ces fois

Je me forçais à survivre, à te sourire

Tu as brisé mon âme, je n’étais plus une femme

Tu as fait de moi ta chose, ta chienne, ta haine

Tu m’as tant rabaissée que je me dégoûte moi-même

Je me suis détestée, je me suis sentie salie

Je ne croyais plus en rien, même plus en la vie

 

Je vois de la lumière…

La mort ne m’a pas voulue, elle m’a redescendue sur Terre

Elle m’a déposée sur un lit moelleux

Je me sens tout de suite tellement mieux

J’ouvre les yeux, tu n’es plus là

Quel bonheur de ne plus entendre ta voix

Ils ont vu les blessures sur mon corps

Ils t’ont enfermé pour me sauver de la mort

Ils m’ont libérée de mes chaînes

Et enfin ma vie, c’est moi qui la mène.

 

 

Aurélia Lanneau - Avril 2007

Commenter cet article

Hébergé par Overblog